Les différentes sortes d'orages

Orages unicellulaires

Les orages sont constitués de plusieurs "cellules convectives", dans lesquelles l'air s'élève et qui sont reliées entre elles par d'importantes couches de nuages. Cela dit, il arrive qu'un orage soit constitué d'une seule cellule, qui se modifie durant l'orage et se dissipe sans former de nouvelles cellules additionnelles. Mais les véritables orages unicellulaires sont relativement rares, car même les orages les plus faibles sont constitués de plusieurs zones dans lesquelles il y a des courants ascendants. Les orages unicellulaires semblent produire de manière aléatoire (peut-être du fait qu'on ne les connait pas bien) de la grêle, des précipitations intenses, et occasionellement de faibles tornades.

1. Nuage d'orage unicellulaire
source: http://ww2010.atmos.uiuc.edu/ (Gh)/guides/mtr/svr/type/sngl/ovr.rxm

Orages multicellulaires

Les orages sont plus souvent constitué en groupe de cellules qui se déplacent comme une entité unique, chaque cellule étant à une étape différente du cycle de vie de l'orage. Généralement, ces orages sont plus puissants que les orages unicellulaires, mais considérablement moins que les supercellulaires.

À la différence des orages unicellulaires ordinaires, les orages multicellulaires peuvent durer plusieurs heures et donner de fortes grêles, des vents dangereux, des inondations soudaines et même des tornades isolées.

2.

Lignes de grains

Les orages forment parfois un front qui peut s'étendre latéralement sur des centaines de kilomètres. Ces "lignes de grains"  peuvent persister pendant de longues heures et produire de la grêle et des vents dangereux. Une ligne de grain est une ligne d'orages qui ont un système convectif (ascendance de l'air chaud) commun. Ces mécanismes d'ascendance de l'air et de courants descendants ont tendance à se produire en lignes. La pluie a refroidi l'air, et lorsque le courant descendant se développe, son air froid s'élargit sous la ligne de grain: c'est le "front de rafale" qui agit comme un mini-front froid. Cet air froid pousse l'air chaud et humide et le force à s'élever; l'orage est ainsi continuellement alimenté.

Classiquement une ligne de grain se développe en avant et parallèlement à un front froid. Les orages se développent d'abord là où les conditions d'humidité, d'instabilité thermique et d'ascendance de l'air sont les plus favorables. Les orages continueront à évoluer et de nouvelles cellules se développeront (généralement vers le sud et l'est).

La ligne de grain s'autoalimentera en produisant sa propre ascendance. Tant que l'instabilité et l'humidité demeurent présentes à l'avant de la ligne de grain, elle continuera à se propager. Le long de la ligne principale on voit souvent des nuages bas et opaques en forme d'arc. Derrière ce mur de nuages des vents s'étalent horizontalement sur le sol et sont parfois dévastateurs.

3. Photo d'une ligne de grains

Des vents très puissants, des bourrasques, de la grêle comme des balles de golf peuvent survenir. Des inondations soudaines se produisent de temps en temps quand la ligne de grain ralentit ou devient même stationnaire, les orages se déplaçant parallèlement à la ligne et plusieurs fois au dessus de la même zone.

Orages supercellulaires

Les orages supercellulaires sont des orages unicellulaires particuliers, qui peut persister pendant plusieurs heures.  Ils sont responsables de presque de toutes les tornades ayant lieu aux USA et de la plupart des grélons plus grands que des balles de golf.  Les orages supercellulaires sont également connus pour leur capacité à générer des vents extrêmes et des inondations subites.

4.

Ils sont caractérisés par des mouvements ascendants tournants, issus d'un cisaillement vertical de vent important.  Le cisaillement de vent se produit quand les vents changent de direction et se renforcent avec l'altitude.

5.

Les conditions les plus favorables à des orages supercellulaires ont lieu lorsque les vents tournent dans le sens des aiguilles d'une montre en s'élevant. Par exemple, il peut arriver que les vents soit de direction sud au niveau du sol et de direction ouest à 5000 mètres de hauteur. Sous le nuage supercellulaire, on peut souvent voir cette rotation de l'orage.

Auteur: Sándor Szalai - Hungarian Meteorological Service
Relecteur scientifique : Dr. Ildikó Dobi Wantuch / Dr. Elena Kalmár - Hungarian Meteorological Service, Budapest
dernière version : 2003-11-04

Modifié le: mardi 23 juin 2020, 23:15