Topic outline

  • General

    Nourriture et Clima. Bases

    Introduction

    Fournir de la nourriture aux humains de cette planète devient de plus en plus difficile, dans la mesure où nous sommes 6 milliards et que la terre, l'eau et les écosystèmes sont sur-exploités. L'évolution des ressources et de la consommation de nourriture aura des conséquences, et pas uniquement à quelques endroits précis, de part l'interdépendance des agricultures dans le monde.

    Le climat est un composant essentiel des ressources naturelles et un élément essentiel du développement durable. L'agriculture et les ressources en eau sont intrinsèquement liées au climat.

    Si les émissions de gaz à effet de serre continuent comme aujourd'hui, sans s'arrêter, le climat va se réchauffer. Ce réchauffement planétaire va aussi modifier le climat à une échelle locale, et faire augmenter la fréquence des évènements météorologiques comme les tempêtes ou les sécheresses.

    On commence à s'intéresser aux effets potentiels de ce réchauffement climatique sur la production de nourriture, sur les maladies et les parasites qui attaquent les récoltes, et sur les coûts de production. Il y a un risque élevé que ces effets négatifs soient surtout ressentis par les pays pauvres.

    Dans ce niveau Bases de la thématique Nourriture et Climat, nous allons voir comment le changement climatique risque de modifier la production de nourriture et de quelles façons le climat interagit avec les plantes et l'agriculture dans le monde.

    Auteurs: Marta Moneo et Ana Iglesias- Universidad Politécnica de Madrid - Espagne
    1. Relecteur scientifique: Alex de Sherbinin - CIESIN, Columbia University - USA
    2. Relecteur scientifique: Lily Parshall - Goddard Institute for space studies, Columbia University - USA
    Relecteur pédagogique: Emilio Sternfeld - Colegio Virgen de Mirasierra - Espagne
    Dernière version: 12/05/2004

  • Topic 1

    Plantes et climat

    Pourquoi l'agriculture est concernée par le réchauffement du climat ?

    Le climat a une influence énorme sur l'agriculture puisque les récoltes sont gouvernées par la lumière, la chaleur, et l'eau. Les maladies des plantes et l'eau utilisée pour l'irrigation dépendent elles aussi du climat.

    La production mondiale de nourriture varie d'année en année, en fonction des conditions météorologiques qui sont changeantes. Mais l'agriculture des pays en voie de développement est plus vulnérable que celle des pays industrialisés, où la technologie permet de minimiser les effets des sécheresses ou des inondations. D'autre part, dans les pays en voie de développement les sols, le terrain et le climat sont souvent moins favorables à de bonnes récoltes.

    Quelle est la première chose à faire ?

    Il faut identifier aujourd'hui les zones les plus vulnérables au changement climatique, de façons à éviter (ou au moins à réduire) ses effets néfastes, en s'adaptant à ces nouveaux changements.

    ferme dans les champs

    1. Un paysage rural en Amérique du Nord.
    Photo par USDA NRCS

    Auteurs: Marta Moneo et Ana Iglesias- Universidad Politécnica de Madrid - Espagne
    1. Relecteur scientifique: Alex de Sherbinin - CIESIN, Columbia University - USA
    2. Relecteur scientifique: Lily Parshall - Goddard Institute for space studies, Columbia University - USA
    Relecteur pédagogique: Emilio Sternfeld - Colegio Virgen de Mirasierra - Espagne
    Dernière version: 12/05/2004

  • Topic 2

    Le réchauffement du climat

    Nous savons aujourd'hui que la combustion des énergies fossiles entraîne un réchauffement du climat, qui va en s'aggravant. C'est notre mode de vie qui détermine ce que sera notre avenir, et nous devons décider de ce que nous sommes près à faire maintenant pour limiter ou non les dégâts.

    1. Ce sur quoi le réchauffement climatique aura des conséquences

    Le changement du climat modifie :

    Les écosystèmes. La température et les pluies ont des conséquences sur les habitats des plantes et des animaux. Par exemple, actuellement les oiseaux d'Afrique du nord migrent vers le sud de l'Europe au début de l'été, pour éviter la forte chaleur de l'été nord-africain. Si l'Afrique se réchauffe, ces espèces migreront plus tôt dans la saison et se retrouveront dans un environnement différent, et en compétition avec d'autres espèces. Ces changements pourront entraîner une diminution des habitats de chacun et même la disparition de certaines espèces.

    La production alimentaire. La production végétale est à la base de notre alimentation. Nous mangeons des végétaux directement (riz, patates, légumes, fruits, pain à base de farine)ou indirectement (en mangeant du bétail qui s'est nourri de maïs, de soja ou d'herbe de pâturages). Toutes les plantes subissent l'influence de la température et des précipitations de l'endroit où elles ont poussé. Par exemple, le riz est la nourriture principale des asiatiques. Si l'Asie du sud devient trop chaude pour y cultiver du riz, beaucoup de gens risquent de souffrir de malnutrition et il pourrait y avoir un problème de santé publique.

    Les ressources en eau. La pluie remplit l'eau des lacs et des rivières, et la température a des conséquences sur l'évaporation de l'eau et son usage. L'accès à l'eau est essentiel à la fois pour les humains et pour les écosystèmes, et les pays souffrant de pénurie en eau sont nombreux dans le monde. Les problèmes de santé liés au manque ou à la mauvaise qualité de l'eau sont importants.

    L'économie. Presque tous les secteurs de l'économie sont, directement ou indirectement, liés au climat. Voici quelques exemples: il y aura vraisemblablement de moins en moins de skieurs dans les Alpes à cause du réchauffement climatique. Le marché des appareils de climatisation va augmenter, avec des conséquences importantes sur le secteur de l'énergie; les compagnies d'assurance ne voudront plus assurer les bâtiments susceptibles de subir des dégâts d'inondations.

    Auteurs: Marta Moneo et Ana Iglesias- Universidad Politécnica de Madrid - Espagne
    1. Relecteur scientifique: Alex de Sherbinin - CIESIN, Columbia University - USA
    2. Relecteur scientifique: Lily Parshall - Goddard Institute for space studies, Columbia University - USA
    Relecteur pédagogique: Emilio Sternfeld - Colegio Virgen de Mirasierra - Espagne
    Dernière version: 12/05/2004