Que peuvent faire les pays?

Encyclopédie Climatique ESPERE.
ENVIRONMENTAL SCIENCE PUBLISHED FOR EVERYBODY ROUND THE EARTH
Encyclopédie Climatique ESPERE
l'Homme change le climat.
l'Homme change le climat: Bases - menu



Que peuvent-faire les pays et leurs gouvernements ?



En dépit des efforts faits pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, ces émissions sont toujours en augmentation dans de nombreux pays. Il ne faut probablement pas trop compter sur le bon-vouloir des gens et des industriels pour que cette augmentation ralentisse. Et comme les ménages (familles et personnes seules) et les industries privées sont responsables de la majorité des émissions, les gouvernements des pays, notamment de l'Europe, doivent encourager leurs habitants à réduire leurs émissions de gaz. Ils utilisent plusieurs techniques pour y parvenir:



Les impôts et taxes

Si vous devez payer une taxe lorsque vous émettez des gaz à effet de serre, vous serez sûrement enclin à réduire vos émissions. C'est ainsi que certains pays européens ont mis en place des taxes sur les énergies fossiles qui sont responsables des émissions de CO2. Les prix du pétrole, de l'essence et autres combustibles fossiles sont plus élevés, pour encourager les économies. Cependant, tant qu'il n'y a que quelques pays seulement à faire payer ces taxes, les industriels les plus gourmands en énergie auront tendance à déplacer leur production dans des pays où ils en seront exemptés. C'est pourquoi les pays qui ont mis en place ces taxes sur le carbone ne font souvent pas payer les industries qui ont beaucoup de concurrence à l'étranger.

Les permis d'émettre

Les gouvernements peuvent, à l'intérieur de leur pays, décider d'une limite maximale d'émissions de gaz à ne pas dépasser. Il faut alors obtenir un permis (aussi appelé "quota") pour émettre des gaz à effet de serre. Un "permis d'émettre" permet alors à une industrie de produire une certaine quantité de gaz à effet de serre. Le gouvernement peut aussi décider de la possibilité ou non pour une entreprise de vendre son permis à quelqu'un d'autre. Ce type de "commerce de permis" permet que les réductions des émissions coûtent le moins possible aux industries et aux entreprises. Les entreprises qui dépenseraient beaucoup pour réduire leurs émissions peuvent, à la place, acheter des permis supplémentaires. A l'inverse, les compagnies qui peuvent sans trop de surcoût diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre peuvent revendre leurs permis et gagner ainsi de l'argent. Un tel commerce de permis peut aussi être limité à un certain type d'industries.

1. Vous trouverez plus de détails sur le commerce des permis dans l'Europe ici.

Les lois et les réglementations

Les gouvernements ont leur mot à dire sur les biens produits: par exemple, ils peuvent décider d'interdire des appareils électriques trop gourmands en électricité, ou des voitures consommant trop d'essence. Dans les pays froids, ils peuvent créer des réglementations pour isoler thermiquement les bâtiments, afin déconomiser le chauffage. Les gouvernements peuvent aussi interdire les activités industrielles ou agricoles qui émettent trop de gaz à effet de serre, ou les obliger à s'équiper pour réduire ces émissions. Par exemple, les propriétaires de décharges ou ceux qui stockent du fumier peuvent être amenés à piéger le méthane qui est dégagé par leurs activités.

2. LES LOIS ET LES REGLES: Les gouvernements peuvent voter des lois pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Photo: Microsoft clipart

Les subventions

Les gouvernements peuvent aussi encourager les industriels ou les ménages à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Dans les pays où il est nécessaire d'utiliser du chauffage en hiver, il existe des subventions pour ceux qui veulent améliorer l'isolation de leur maison ou qui installent des systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables. Dans certains pays, des véhicules comme les voitures électriques sont exemptés de taxes ou ne payent pas aux péages d'autoroute.

La Recherche

En finançant la Recherche, les gouvernements peuvent stimuler l'innovation technologique qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre -comme les éoliennes, les pièges à CO2 , ou les voitures qui fonctionnent à l'hydrogène.

Le problème de toutes ces méthodes est qu'elles coûtent plus ou moins d'argent -au gouvernement, aux entreprises, aux ménages. La question à se poser est de savoir ce que l'on est prêts à payer face aux dangers du réchauffement climatique.

Le vent-
une source d'énergie renouvelable

L'énergie éolienne (fournie par le vent) est une source d'énergie renouvelable qui fournit de l'électricité sans produire de CO2. C'est pourquoi certains pays favorisent l'utilisation de cette énergie. Pour l'instant, dans la plupart des pays, l'énergie éolienne est anecdotique; mais l'Allemagne ou la Grande-Bretagne par exemple planifient un développement important de l'industrie éolienne. Les danois fournissent la moitié du marché mondial en hélices. En 2002, les ventes ont atteint 3 milliards d'euros au Danemark. On s'attend à ce qu'en 2003, l'énergie éolienne fournisse 17% des besoins en électricité du Danemark.

3. LES EOLIENNES: le vent fournit de l'energie électrique sans générer de CO2.



La suite...


Auteur: Camilla Schreiner - CICERO (Center for International Climate and Environmental Research - Oslo) - Norvège. Relecteurs scientifiques: Andreas Tjernshaugen - CICERO (Center for International Climate and Environmental Research - Oslo) - Norvège- 20.01.2004 et Knut Alfsen - Statistics Norway - Norvège - 12.09.2003. Relecteur pédagogique: Nina Arnesen - Marienlyst school in Oslo - Norvège - 10.03.2004. Dernière version: 27.03.2004.

Ostatnia modyfikacja: piątek, 2 listopad 2018, 11:54