L'industrie et autres secteurs de l'économie

L'industrie et autres secteurs de l'économie

La production d'énergie et les transports sont les sources les plus communes de pollution atmosphérique, c'est pourquoi nous en parlons dans une autre partie. Les autres secteurs de l'économie, particulièrement l'industrie, jouent également un rôle significatif: par exemple la métallurgie, l'industrie des matériaux de construction, les usines chimiques, les raffineries, l'industrie papetière... L'agriculture et la combustion d'ordures ménagères sont aussi des sources de pollution atmosphérique.

La métallurgie est la première source industrielle de pollution atmosphérique. Elle émet du dioxyde de soufre (SO2) et des particules très toxiques, contenant divers métaux lourds. Les aciéries émettent en plus beaucoup de monoxyde de carbone (CO), et les usines d'aluminium beaucoup de fluor, qui est nocif pour les êtres vivants.

1. Aciérie
Source: www.freefoto.com

Les usines qui fabriquent des matériaux de construction émettent des grandes quantités de poussière dans l'atmosphère. Les cimenteries émettent de la poussière qui est chimiquement neutre, mais dans des quantités qui peuvent être dérangeantes, et pas uniquement à proximité du site. La poussière peut être transportée par le vent sur de longues distances et se retrouver bien loin de la source d'émission. D'autres types d'usines, comme les verreries, les carrières, les usines de céramique etc... n'ont qu'un impact local sur la pollution atmosphérique.

2. Cimenterie
Source: www.freefoto.com

L'industrie chimique émet quant à elle une grande variété de polluants. Les sources sont nombreuses: usines produisant des phosphates, de l'essence, des graisses pour voiture, des fibres artificielles... Pour la production des phosphates par exemple, l'utilisation d'acide sulfurique (H2SO4) est nécessaire, et sa production est une source significative de soufre dans l'atmosphère. La production des phosphates génère aussi des émissions de fluor et de poussière.

3. Usine chimique
Source: www.freefoto.com

Les raffineries, qui produisent des carburants et des graisses pour voiture, émettent principalement du SO2 et des hydrocarbures, mais aussi d'autres substances très toxiques en petites quantités: ammoniaque, acétone, benzène, phénol, xylène, toluène, plomb.

4. Raffinerie
Source: www.freefoto.com

Les matières premières de base dans la fabrication des fibres artificielles sont le bisulfure de carbone et le sulfure d'hydrogène (H2S). Ces deux substances passent dans l'atmosphère, et en plus d'être très toxiques elles ont aussi une odeur épouvantable!

5. Principales sources de pollution atmosphérique d'origine humaine

Si vous voulez voir quelle sorte de pollution est émise par une source en particulier, cliquez sur l'image (56 K)
Auteurs: Pawel Jezioro, Anita Bokwa

Parmi les autres secteurs industriels qui émettent des polluants atmosphériques, il est intéressant de mentionner : 1) l'industrie du papier, qui émet beaucoup de substances malodorantes, et 2) les usines qui fabriquent des machines et font des placages métalliques par électrolyse: elles émettent des métaux lourds et des solvants.

6. Fabrication de cartons
Source: www.freefoto.com

L'agriculture est également une source de pollution atmosphérique. Les engrais et les pesticides sont souvent étendus dans les champs par avion, ce qui génère des polluants sous forme de très petites particules solides.
La combustion des ordures ménagères est un processus très répandu, car les ordures ont souvent une valeur calorique importante qui en fait une source d'énergie. On estime que la pollution atmosphérique émise par toutes les incinérateurs d'ordures est égale à la quantité de pollution atmosphérique produite par les feux de forêts.
L'érosion du sol peut générer de grandes quantités de particules de diamètres très faibles, inférieurs à 2,5 µm. Elles peuvent être transportées par le vent sur de longues distances.

7. Epandage des cultures
Source: www.freefoto.com

Les composés organiques volatils (COV) sont des substances chimiques contenant principalement des atomes d'hydrogène et de carbone. Ils font partie de la famille des hydrocarbures. Le COV le plus commun est le méthane; on ne le compte pas généralement comme un COV, mais plutôt comme un gaz à effet de serre. Par exemple, le benzène, le terpène, l'isoprène et le benzopyrène sont des hydrocarbures. Ils sont émis à la fois par des sources naturelles et par des sources humaines. Le total des émissions par des sources naturelles est plus grand que le total des sources humaines, sauf dans les régions urbanisées. Les principales sources sont les gaz d'échappement des voitures et l'utilisation des solvants dans l'industrie. En 1995, 159 634 milliers de tonnes de COV (à l'exclusion du méthane) ont été émis dans l'atmosphère de notre planète, à cause de la combustion incomplète de l'essence dans les moteurs des véhicules, de l'utilisation des solvants dans de multiples processus industriels et commerciaux, et en raison des industries chimiques et des raffineries. Environ 23% du nombre total(36 782 milliers de tonnes) vient de l'Europe. Les COV sont en cause dans la formation du smog photochimique, et certains d'entre eux sont cancérogènes.

8. Emissions des COV (méthane exclu) en 2000 dans certains pays d'Europe (en comparaison: USA: solvants : 4379 Gg, transport routier: 4568 Gg)
source: http://webdab.emep.int, UNECE/EMEP emission database

A lire aussi :

Sur les sources naturelles de COV :
Basse atmosphère- Bases- 2ème partie- Emissions
Sur la pollution de l'air et le réchauffement climatique:
Les hommes changent le climat- Bases- 1ère partie
Sur les efforts internationaux pour limiter la pollution:
Les hommes changent le climat- Bases- 3ème partie- Coopérations internationales

A propos de cette page:

Auteurs: Pawel Jezioro, Anita Bokwa - Jagiellonian University - Cracow / Poland
1. Relecteur scientifique: Prof. Barbara Obrebska-Starkel - Jagiellonian University - Cracow / Poland - 2003-06-20
2. Relecteur scientifique: Dr. Marek Nowosad - Maria Curie-Sklodowska University - Lublin / Poland - 2003-06-16
3. Relecteur scientifique: Dr. Josef Brechler, Assoc. Prof. - Charles University - Prague / Czech Republic - 2003-10-03
dernière version: 2004-02-06

Last modified: Saturday, 4 January 2020, 9:51 PM