Le changement climatique: ses effets sur la végétation

Le changement climatique: ses effets sur la végétation

Les températures et les précipitations seront différentes dans le futur, sans oublier la concentration de dioxyde de carbone dans l'air qui sera plus élevée. Tous ces changements modifient en plus ou en moins la production des cultures.

La hausse des températures

Une température élevée est source de stress pour les plantes, qui se développent et produisent moins. Dans certains cas même, les plantes ne se reproduisent plus, car une chaluer excessive peut causer la stérilité du pollen (la partie reproductive masculine de la fleur).

Une augmentation de la température pourra être bénéfique dans certains endroits, qui sont très froids de nos jours et où on ne peut pas cultiver de plantes pendant les hivers glaciaux. Par exemple, en Sibérie et en Europe du nord, on pourra faire des cultures pendant une plus longue période de l'année, et même faire pousser des fruits qu'on ne trouve actuellement que dans des pays plus chauds. Vous pouvez retrouver ceci en regardant les cartes de la première partie 'Répartition planétaire' indiquant la répartition des cultures en fonction des zones climatiques.

Cependant, les sols des régions nordiques ne seront peut-être pas adaptés à une culture plus intensive, puisqu'ils supportent des conditions météorologiques difficiles depuis des milliers d'années et ont donc une structure différente de celle des pays plus au sud. Cela signifie que même si les conditions météorologiques seront appropriées pour faire des cultures, le sol ne suivra peut-être pas.

Le réchauffement du climat se fait très vite, ce qui veut dire que la végétation et les cultures vont devoir s'adapter très rapidement, ce qui est inhabituel. Cela peut causer des problèmes pour la végétation.

1. Champs de maïs. Photo par Ana Iglesias

Images de champs de maïs au Zimbabwe pendant une période normale (à gauche), pendant la sécheresse (au milieu), comparées à une image de champs de maïs aux USA (à droite). Vous pouvez voir que la production agricole est différente selon les endroits de la planète.

La sécheresse (moins de pluies)

L'eau est essentielle pour le développement et la production des plantes. Les images ci-dessus montrent des champs de maïs en Afrique durant des conditions normales, puis durant la sécheresse (aucune production). Dans la plupart des pays africains, l'eau est insuffisante même pendant les conditions normales. Par contre, aux Etats-unis, l'eau ne manque pas et vous pouvez voir clairement la différence entre le maïs produit en Afrique et celui poussé aux USA.

Trop de pluies.

Lorsqu'il pleut trop il y a des inondations. Elles sont très dangereuses pour les plantes (voir la première partie 'Les plantes et leur environnement'), car les racines ne peuvent respirer et meurent. La photo ci-contre montre un champ qui a été inondé et où les plantes ne repoussent pas.

2. Champs inondés. Photo par Ana Iglesias

Vous pouvez voir clairement la limite où les plantes ne poussent plus, au premier plan de la photo. Cette année-là la riviere a inondé la partie qui est maintenant brune, saturant le sol en eau et les plantes n'ont pas poussé.

L'augmentation des pluies sans qu'il y ait d'inondations pourrait être bénéfique à certains endroits, comme par exemple au Zimbabwe où ont été prises les photos de champs de maïs que vous avez vues.

Le problème principal de ce changement climatique n'est pas tellement les variations de la température et des zones de pluies dans le monde, qui peuvent être bénéfiques ou nuisibles suivant les régions, mais plutôt que les pluies ou les hausses de température risquent d'être extrêmes, et donc dévastatrices.

Augmentation du dioxyde de carbone.

La combustion des énergies fossiles fait augmenter le CO2 dans l'atmosphère, et ceci agit comme un engrais pour la plupart des plantes, puisque le CO2 est un acteur essentiel de la photosynthèse (le mécanisme biologique et chimique de la croissance des plantes). La photosynthèse transforme le dioxyde de carbone et l'eau en glucose. La lumière fournit l'énergie nécessaire pour cette transformation. L'équation de cette réaction est :

6 H2O + 6CO2 + lumière ----------- C6H12O6 + 6O2

O2 est le dioxygène de l'air, CO2 est le dioxyde de carbone et C6H12O6 est le glucose

Les scientifiques mesurent la production des plantes dans des champs, ou dans des pièces spéciales, où on augmente artificiellement le CO2 de l'air. Sur la photo de droite on voit des scientifiques qui mesurent l'effet du CO2 sur la production de blé.

On pourrait donc considérer que l'augmentation de l'utilisation des énergies fossiles serait bénéfique, mais les conséquences vont plus loin et les effets négatifs sont supérieurs aux effets positifs.

3. Scientifiques mesurant les effets du CO2 sur des cultures
Issu de l'expérience Free-Air Co2 Enrichment Project (FACE). USDA

www.uswcl.ars.ag.gov

A lire aussi...

Comment les hommes modifient-ils le climat ?:
L' Homme change le climat- Bases - La faute aux humains ?! - Quelles sont les causes ?

Auteurs: Marta Moneo et Ana Iglesias- Universidad Politécnica de Madrid - Espagne
1. Relecteur scientifique: Alex de Sherbinin - CIESIN, Columbia University - USA
2. Relecteur scientifique: Lily Parshall - Goddard Institute for space studies, Columbia University - USA
Relecteur pédagogique: Emilio Sternfeld - Colegio Virgen de Mirasierra - Espagne
Dernière version: 12/05/2004

Last modified: Tuesday, 7 January 2020, 9:03 PM