Comment sera la production de nourriture dans le futur ?

Comment sera la production de nourriture dans le futur ?

La production de nourriture dans le futur sera modifiée par les conditions biophysiques (température, précipitations et CO2 , comme nous l'avons vu) mais aussi par les changements socioéconomiques tels qu'une population mondiale plus importante à nourrir, des échanges entre les pays du monde qui peuvent être modifiés et les progrès technologiques à venir.

Les effets du changement climatique sur la production de nourriture seront positifs à certains endroits du globe, négatifs dans d'autres, et ces effets seront variables dans le temps. Les facteurs socioéconomiques qui influencent la production de nourriture sont le nombre de gens à nourrir, les variations des prix et du commerce, et la possibilité d'adaptation.

Les scientifiques utilisent différents modèles (sur le climat, l'agriculture, l'économie) pour prédire les effets du changement du climat sur la production locale de nourriture. Les figures ci-contre montrent les résultats de ces prévisions en utilisant le scenario climatique Hadley (pour de plus amples détails sur ce modèle, lire la partie "Plus" en anglais pour l'instant) pour les années 2020, 2050, et 2080.

N'oubliez pas en regardant ces cartes que les résultats prennent en compte: le climat, les effets de la hausse du CO2 sur les cultures, les modifications socioéconomiques et les progrès technologiques. Par exemple, dans les pays industrialisés, la diminution des pluies peut être compensée par le développement des systèmes d'irrigation, alors que ceci n'est pas envisageable dans les mêmes conditions dans les pays en voie de développement.

1. Prévisions de la production agricole dans le futur. "yield change" signifie le pourcentage de production en plus (couleurs du vert au bleu et violet) ou en moins (couleurs jaunes à brunes).
Source Rosenzweig et Iglesias, 2002

Comme on peut le voir sur ces cartes, l'augmentation des températures dans une grande partie de l'Afrique va amener à une chute probable de la production de nourriture. La baisse des précipitations en Australie aura aussi des effets négatifs sur les cultures, mais ces effets seront minimisés par l'irrigation. L'augmentation des pluies, associée à une légère hausse de la température en Amérique du Nord devraient être bénéfiques pour la production de nourriture dans cette zone. Ces figures montrent bien que ce sont les pays les plus pauvres qui seront le plus touchés par le réchauffement du climat.

Ce qui influencera la production de nourriture dans le futur:

Les scientifiques insistent souvent sur la difficulté à prédire le futur, encore plus en ce qui concerne la production de nourriture que pour le changement climatique. Cliquez sur les images ci-dessous pour comprendre quels facteurs doivent être pris en compte, et comment la situation peut être différente selon les pays.

a) dans les pays en voie de développement

la population dans le futur de 4 pays

fontaine au Niger

taxi-brousse au Niger

combien rapporte le café au producteur

un marché à Agadez / Niger

b) dans les pays industrialisés

la population dans le futur de 4 pays

robinets

une autoroute en Angleterre

ce que rapporte un paquet de café à toutes les étapes

un supermarché en Californie

  1. La démographie - Comment va évoluer la population mondiale? Combien de personnes la Terre devra-t-elle nourrir? Comparez la population actuelle et future de deux pays industrialisés et de deux pays en voie de développement [source: US census]
  2. Les avancées techologiques - Est-ce que le savoir-faire et l'équipement techniques, ainsi que le support financier sont présents pour limiter les conséquences du réchauffement climatique? Comparez les pays où les gens puisent de l'eau aux fontaines publiques avec ceux où il y a des sytèmes d'irrigation modernes !
  3. L' infrastructure - Si la nourriture devient plus rare à un endroit, quels sont les moyens pour lutter contre ce manque? Pensez par exemple aux moyens de transporter la nourriture.
  4. Le commerce - Comparez ce que le producteur, les intermédiaires et le vendeur final gagnent à toutes les étapes de commercialisation d'un produit. Est-ce que cela vous paraît juste, si vous regardez l'exemple (certes extrême...) du café: En 2003, le producteur de café gagne 14 centimes d'euros en vendant 2 kg de 'Koboko' (baies de café) qui servent à fabriquer 1 kg de grains de café.
  5. La vente de nourriture - En cas de sécheresse ou d'inondations, si les biens de consommation et la nourriture sont temporairement limités, quelles qont les conséquences sur l'approvisionnement et donc pour les consommateurs? Pensez à l'origine de la nourriture dans un marché local au Niger et dans un hypermarché en Californie: seront-ils pareillement touchés?

Source des images:
1. données issues de US census population statistic, graphe par Elmar Uherek
2., 3., 5. images de ou près d'Agadez / Niger par Peter Hilty
2. robinets d'irrigation par Alison Clayson pour l'UNESCO
4. données de Oxfam 2003, graphe par Elmar Uherek
5. image hypermarché par Denise Daughtry

Auteurs: Marta Moneo et Ana Iglesias- Universidad Politécnica de Madrid - Espagne
1. Relecteur scientifique: Alex de Sherbinin - CIESIN, Columbia University - USA
2. Relecteur scientifique: Lily Parshall - Goddard Institute for space studies, Columbia University - USA
Relecteur pédagogique: Emilio Sternfeld - Colegio Virgen de Mirasierra - Espagne
Dernière version: 12/05/2004

Last modified: Tuesday, 7 January 2020, 9:08 PM