Les évènements météorologiques majeurs qui ont modifié la production de nourriture au 19ème et 20ème siècles

Les évènements météorologiques majeurs qui ont modifié la production de nourriture au 19ème et 20ème siècles

Dans certains cas, les dégâts dûs au climat peuvent avoir des conséquences graves sur la société. De plus, d'autres sources de stress contribuent à aggraver ces dégâts.

La Grande Famine en Irlande entre 1846 et 1850

Le mildiou de la pomme de terre, dû au champignon Phytophthora infestans, détruisit les cultures de patate dans les années 1840 et causa une famine énorme. Le mildiou est toujours l'une des maladies les plus importantes de la pomme de terre, et les épidémies qu'il engendre sont très liées aux conditions météorologiques.

1. Le départ des émigrants
London News, 6 juillet 1850

En ce milieu du 19ème siècle, la plupart des Irlandais sont fermiers et se nourrissent quasi exclusivement de pommes de terre. Le mildiou s'étend et détruit toutes les cultures, le prix de la nourriture monte en flèche. Les denrées pourrissent dans les celliers et les Irlandais meurent de faim.

Les pommes de terre servent aussi aux fermiers pour payer leur loyer à leurs propriétaires. Plus de patates, plus de loyers et les propriétaires terriens mettent dehors des centaines de milliers de paysans, qui émigrent massivement vers l'Amérique et vers les pays anglophones.

Les paysans, qui mangent des aliments pourris, sont malades et des villages entiers meurent du choléra ou du typhus. Beaucoup de fermiers, qui embarquent sur des bateaux surpeuplés, meurent dans la journée.
Cette Grande Famine de 1846-1850 a causé la mort d'un million de personnes, et a profondément changé la structure sociale et culturelle de l'Irlande, de l'Angleterre mais aussi des Etats-Unis.

La famine de 1943 au Bengale

Presque cent ans après la terrible famine en Irlande, un autre champignon, Helminthosporium oryzae, qui provoque la maladie des taches brunes du riz, fut la cause d'une terrible catastrophe au Bengale. Cette région était sous domination anglaise et est maintenant incluse dans le Nord-Est de l'Inde et dans le Bangladesh. En 1942-1943, les conditions météorologiques furent désastreuses et le champignon se développa. Les cultures de riz furent détruites à plus de 90%, entraînant la mort par malnutrition ou sous-nutrition de plus de 2 millions de personnes.

La sécheresse sévit au Bengale en 1942. De plus les Japonais occupent la Birmanie et cessent les exportations traditionnelles vers l'Inde d'une partie des récoltes de riz. Ceci causa la famine en 1943. Mais de nombreux facteurs économiques furent aussi en cause: l'inflation est grande en ces temps de guerre. Les paysans en sont les premières victimes, car ils gagnent presque tout leur argent pendant la période de récolte, et cet argent ne vaut plus rien quelques mois plus tard lorsque les prix du riz s'emballent. Ce qu'ils avaient au fond de leurs poches ne leur permettait plus d'acheter grand chose.

Les récents évènements aux Etats-Unis

Ces trente dernières années, les mauvaises conditions météorologiques et l'augmentation des catastrophes naturelles ont fait baissé les productions agricoles aux Etats-Unis. Mais comme dans ce pays l'agriculture est largement diversifiée et industrialisée, les souffrances humaines ont été beaucoup moins importantes que pour les deux cas précédents.

Des évènements météorologiques "extrêmes" ont fait des dégâts dans toutes les régions agricoles des USA, et parfois même quasiment tous les ans dans certaines régions. C'est d'abord la sécheresse qui a sévi, puis les inondations depuis les années 1990. Les catastrophes les plus importantes ont été la sécheresse de 1988 et les inondations de 1993.

La sécheresse de 1988

En 1988, une sécheresse importante dans le Midwest aux USA (à peu près au centre du pays) commença dès le début du printemps et dura jusqu'à la fin de l'été, accompagniée de températures anormalement élevées. Le centre et le sud du pays furent aussi touchés, avec des conséquences sur l'agriculture, les ressources en eau, le transport, le tourisme et l'environnement. Les rendements agricoles baissèrent de 37% et le congrès accorda une aide extraordinaire aux fermiers de 3 milliards de dollars.

2. Les effets de la sécheresse sur les sols
Photo par USDA NRCS

Les infestations d'insectes et de parasites nuisibles firent aussi leur apparition, notamment des attaques des cultures de soja par de petites araignées jaunbes (Tetranychus urticae) dans la région du Midwest. Les dégâts eurent lieu pendant les étapes critiques du développement du soja. On pulvérisa 3,2 millions d'hectares avec des insecticides et les pertes pour les fermiers de l'Ohio furent estimées entre 15 et 20 millions de dollars.

Ces conditions de sécheresse entrainèrent une baisse du niveau du fleuve Ohio et de la moitié du débit du Mississippi à la fin du mois de mai 1988. Les transports de péniche durent être limités sur la plupart des rivières qui traversent le centre des USA. Le niveau des rivières près de Cairo dans l'Illinois descendit à moins de 2,5 mètres de profondeur à la mi-juin. Du coup, ceci entraîna une baisse de 25% de la production d'énergie hydroélectrique et une diminution de 15% du tourisme autour des rivières et des lacs. De l'eau salée pénétra dans le Mississippi à partir du Golfe du Mexique et remonta de 170 km, au delà de la Nouvelle Orléans.

Les inondations de 1993

Les inondations de l'été 1993 ont touché 40 000 kilomètres carrés de terres agricoles, principalement au Nebraska, dans l'Iowa et le Michigan. En juillet, le niveau des crues à St. Louis dans le Missouri a battu le précédent record. 45 000 kilomètres carrés de cultures ont subi des dégâts, avec des pertes financières évaluées à 3 milliards de dollars. Les mesures d'urgence mises en place coûtèrent 222 millions de dollars. C'est dans l'Iowa que l'excès d'humidité a été le plus néfaste de part la nature des sols, peu perméables.

3. Une rivière en crue aux Etats-Unis
Photo par USDA NRCS

A cause de cette inondation, beaucoup de nitrates et de produits chimiques agricoles se sont retrouvés dans le fleuve Mississippi et le Golfe du Mexique.

Auteurs: Marta Moneo et Ana Iglesias- Universidad Politécnica de Madrid - Espagne
1. Relecteur scientifique: Alex de Sherbinin - CIESIN, Columbia University - USA
2. Relecteur scientifique: Lily Parshall - Goddard Institute for space studies, Columbia University - USA
Relecteur pédagogique: Emilio Sternfeld - Colegio Virgen de Mirasierra - Espagne
Dernière version: 12/05/2004

Last modified: Thursday, 9 January 2020, 2:23 PM