Systèmes de hautes pressions et de basses pressions

L'air s'écoule toujours des zones où la pression est plus élevée vers des zones où elle est moins élevée, car il aime l'équilibre. Mais comme la Terre tourne, l'air est soumis à une force qui le dévie (appelée force de Coriolis) ce qui fait qu'il ne se déplace pas en ligne droite. En fait, le vent fait des spirales : vers l'intérieur et le haut dans les systèmes de basses pressions, vers l'extérieur et le bas dans les systèmes de hautes pressions.

1. L'oeil du cyclone Elena
© Dreamtime, NASA's Multimedia Partner

Systèmes de basse pression  – Cyclones

Les zones où l'air s'élève sont appelées systèmes de basses pressions, dépression ou cyclones. Dans ces régions, les conditions météorologiques sont caractérisées par des conditions nuageuses, du vent, de la pluie, et de la neige et un temps changeant en hiver.

Un système de basse pression se développe lorsque de l'air chaud et humide s'élève de la surface terrestre. Les isobares, qui sont les lignes théoriques rejoignant les endroits où la pression est la même, sont rassemblées autour d'une zone où la pression est relativement basse.

L'air près du centre du système de basse pression est instable. Cet air chaud et humide qui s'élève en spirale, va se refroidir et des nuages susceptibles de donner de la pluie ou de la neige vont se former.

Dans les systèmes de basses pression à la surface de la Terre, l'air tourne en spirale vers l'intérieur. Si la pression est très faible, on peut aboutir à des tempêtes ou des ouragans. On a souvent employé le terme de cyclone à ces tempêtes liées à des sytèmes de basse pression, en particulier pour parler des violents ouragans tropicaux et des typhons.

2. dans les cyclones, le vent tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour des basses pressions dans l'hémisphère nord (en haut à droite) ; dans l'hémisphère sud, le vent tourne dans l'autre sens (en bas à droite).
Dans les anticyclones qui sont des zones de haute pression, c'est le contraire (figures en haut à gauche et en bas à gauche)
figure: volvooceanadventure ©

Cyclones tropicaux et de latitude moyenne

Il y a deux sortes de cyclones, qui sont différents dans leur structure, et dans leur développement.

Cyclones tropicaux

3. Regardez le cyclone tropical Graham dans le Pacifique !!
source: www.gowilmington.com

4. L'image satellite montre l'énorme cyclone tropical 03A qui s'est déplacé du nord-est de la mer d'Oman vers le nord-ouest de l'Inde.
source: weather.ou.edu

Les cyclones tropicaux se développent dans les masses d'air tropicales humides et chaudes, au dessus des océans, entre les latitudes 20-25° nord et sud. Ils sont plus petits que les cyclones de latitude moyenne, et ont des diamètres de 100 à 1500 km. Par rapport à ces derniers, les cyclones tropicaux ont une pression de l'air en leur centre plus basse, et un diamètre plus petit; donc la diminution de la pression de l'air par unité de distance (on appelle cela le gradient de pression) est plus élevée que dans les cyclones de latitude moyenne. Ils peuvent générer des vents extrêmement forts: dans les ouragans et les typhons (autre nom des ouragans pour le Pacifique) ces vents peuvent dépasser les 33 m/s (120 km/h), avec un record de 104 m/s (375 km/h) – dans l'oragan Allan, en 1980.

L'évaporation de l'eau des océans apporte de l'énergie aux cyclones tropicaux, et cette énergie se dissipe progressivement lorsqu'ils avancent au dessus des terres.

Cyclones de latitude moyenne

5. La façon dont les fronts se développent autour d'un système de basse pression.
source: volvooceanadventure ©

6. Développement des cyclones de latitude moyenne au nord de l'équateur (en haut) et au sud de l'équateur (en bas).
source: volvooceanadventure ©

Les cyclones de latitude moyenne sont générés par les grandes différences de température de l'atmosphère, lorsque deux masses d'air de températures différentes se rencontrent. L'air ne se mélange pas parfaitement et la masse d'air plus chaude passe par dessus la plus froide, ce qui forme un front (voir aussi la partie "fronts").  

Les cyclones de latitude moyenne sont plus grands que les cyclones tropicaux, ont des diamètres de 1000-4000 km, et des vents de vitesse plus faible que les cyclones tropicaux: la vitesse maximale est de l'ordre de 30 m/s (110 km/h).

Systèmes de haute pression- anticyclones

Les zones où l'air descend sont appelées systèmes de haute pression, ou anticyclones. Ils sont accompagnés d'un beau temps durable.

Par rapport aux systèmes de basse pression, ils couvrent une zone plus étendue, se déplacent plus lentement et durent plus longtemps. 

Les anticyclones sont causés par la descente d'une importante masse d'air. Comme l'air plonge vers le bas et que la pression augmente, l'air qui descend se réchauffe et les gouttes d'eau qui flottent dans l'air s'évaporent.

7. dans les anticyclones, le vent tourne dans le sens des aiguilles d'une montre autour des hautes pressions dans l'hémisphère nord; dans l'hémisphère sud, le vent tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (voir aussi Figure 2).
source:www.geologia.com

L'air chaud qui descend rend l'atmosphère stable, et l'air à la surface terrestre ne peut pas s'élever énormément. Ceci limite la formation des gros nuages. C'est pourquoi les anticyclones sont synonymes de ciel bleu et de temps sec, chaud en été et froid en hiver. Ce temps peut rester le même pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines.

Les anticyclones sont plus gros que les cyclones, et se mettent en travers du chemin des dépressions, en les forçant à passer ailleurs: ainsi ils limitent l'arrivée du mauvais temps ou éloignent les dépressions du système de haute pression. Une situation anticyclonique qui dure conduit en été à de longues périodes de temps chaud et sec, et parfois à la sécheresse, ou à du froid persistant en hiver.

8. Anticyclone sur la France: pas un nuage!
ource: Passion Meteo photo faite par un satellite NOAA

A propos de cette page:
auteur: Vera Schlanger - Hungarian Meteorological Service
relecteur scientifique: Dr. Ildikó Dobi Wantuch / Dr. Elena Kalmár - Hungarian Meteorological Service, Budapest
dernière version: 2004-02-23

Last modified: Tuesday, 23 June 2020, 5:36 PM